Une nouvelle Clio 5 qui pérennisera le succès de la Renault Clio qui caracole en tête des ventes mondiales depuis 2013

0

OTO-News (nouvelle Clio 5) – avec une carrosserie au style proche du modèle précédent, cette Clio est pourtant 100 % nouvelle, et cela se voit immédiatement :

  • …depuis l’intérieur, beaucoup mieux dessiné et construit. Mieux insonorisée, elle se révèle en outre confortable et facile à conduire en toutes circonstances, sans toutefois atteindre le niveau d’agilité d’une Ford Fiesta. L’équipement est aussi très riche, établissant sur certains points de nouvelles références dans la catégorie des citadines polyvalentes. 

LE PROJET

Renault Clio 5 © Jean-Brice Lemaljeanbrice@gmail.com+33(0)683664140 / Renault

Il se résume en une phrase : pérenniser le succès du modèle qui caracole en tête des ventes depuis 2013, sur le marché français bien sûr, mais aussi au Maroc et en Turquie. Les ventes de la Clio IV n’ayant cessé de progresser jusqu’à la fin de la carrière du modèle, Renault a préféré, pour cette 5e génération reconduire un dessin de carrosserie très ressemblant à celui de la précédente. La Clio V est assemblée dans les usines de Bursa (Turquie) et Novo mesto (Slovénie), mais pourrait aussi l’être ultérieurement à Flins en France.

LA TECHNIQUE

Renault Clio 5 © Jean-Brice Lemaljeanbrice@gmail.com+33(0)683664140 / Renault

La Clio V étrenne une toute nouvelle plateforme baptisée CMF-B « high spec ». À titre d’information, la future Dacia Sandero devrait, par exemple, être basée sur une CMF-B « low spec ». Par rapport à la précédente, cette nouvelle Clio est 1 cm plus courte et 1 cm plus basse, mais surtout mieux profilée du point de vue aérodynamique avec un point arrière de toit 3 cm plus bas, et une largeur réduite de 2 cm au niveau des roues postérieures. Cet arrière pincé, combiné à un soubassement caréné, a permis d’abaisser le SCX de deux points, de 0,66 à 0,64 m² (l’unité de la traînée, produit du coefficient Cx multiplié par la surface frontale S est le m²).

Renault Clio 5 © Jean-Brice Lemaljeanbrice@gmail.com+33(0)683664140 / Renault

Cette compacité, mais surtout un usage accru de tôle à très haute limite élastique et l’adoption d’un capot en aluminium permettent à cette nouvelle Clio de peser de 30 à 50 kg de moins, et ce, malgré l’emploi de tôle d’acier pour les ailes avant et le hayon alors que ces éléments étaient en plastique sur le modèle précédent.

Renault Clio 5 © Renault

Quatre motorisations sont disponibles pour le lancement, le 4 cylindres 1.3 turbo essence à injection directe de la version TCe 130 qui fait l’objet de cet essai, le tout nouveau 3 cylindres 1,0 turbo TCe 100 de la même famille co-développée avec Mercedes, mais à injection indirecte de 100 ch, et deux versions du 1,5 Blue dCi de 85 et 115 ch. Les 3 cylindres 1,0 essence atmosphériques d’entrée de gamme SCe 65 et 75 arriveront à la rentrée tandis qu’une version hybride E-Tech est prévue pour la mi 2020. Celle-ci combinera un 4 cylindres 1.6 à cycle Miller, deux machines électriques et une boîte de vitesses 4 rapports selon une architecture innovante pour une puissance cumulée de 130 ch et, en ville, une consommation réduite de 40 % par rapport à la version TCe 130.

Tous les moteurs thermiques de technologie classique sont associés à des boîtes manuelles 5 rapports, sauf le 1,3 TCe 130 exclusivement combiné à une boîte automatique double embrayage 7 rapports. Le 1,0 TCe 100 sera aussi ultérieurement proposé avec une boîte automatique X-Tronic à variation continue.

LA VIE A BORD

Renault Clio 5 © Renault

C’est à l’intérieur que l’évolution est la plus marquée. Outre une habitabilité en légère progression (+ 2,6 cm en espace aux jambes à l’arrière grâce à des sièges avant aux dossiers affinés creusés), c’est la qualité de fabrication qui fait un bond spectaculaire, en tout cas à partir de la finition » Intens ». C’est à ce niveau que l’utilisation de revêtement « soft » c’est-à-dire doux et souple au toucher, est étendue sur l’ensemble de la planche de bord et autour de la console centrale.

Renault Clio 5 © Renault

C’est aussi à partir d’Intens que l’instrumentation devient numérique sur un affichage de 7 pouces de diagonale. Pour mesurer l’amplitude des progrès d’équipement avec le modèle précédent, il faudrait idéalement cocher en sus le « pack Techno Bose » proposé à 1 600 euros qui comprend, outre l’installation audio Bose à 9 haut-parleurs (dont un caisson de basse intégré dans l’aile arrière gauche pour ne pas empiéter sur le volume de coffre), le grand écran central tactile vertical et haute définition de 9,3 pouces de diagonale, la vue à 360° de la voiture pour faciliter les manœuvres, et même le système de stationnement semi-automatique.

Mais pour les petits budgets, la dotation de série de la finition Zen (deuxième niveau) apparaît déjà intéressante avec, en plus du régulateur/limiteur et du freinage d’urgence automatique proposés en série, la climatisation manuelle et le système multimédia Easy Link sur écran 7 pouces permettant d’utiliser les applications de son téléphone (via Android Auto ou Apple Carplay), par exemple… la navigation.

Renault Clio 5 © Jean-Brice Lemaljeanbrice@gmail.com+33(0)683664140 / Renault

À la fin de l’année, en plus des alertes de changements de file, de survitesse et de distance de sécurité proposées en série, la Clio TCe 130 pourra recevoir l’assistant « Autoroute et Trafic ». Outre un régulateur de vitesse adaptatif avec fonction « Stop&Go » gérant accélérateur et frein dans les embouteillages et sur autoroute jusqu’à 130 km/h, ce système fait mieux en latéral qu’une aide classique au maintien de la voie qui se contente de donner une correction de trajectoire lorsqu’on s’approche d’une ligne délimitant ladite voie : en effet, il choisit une trajectoire au centre de la voie et y maintient la voiture, ce qui est à la fois plus confortable… et encore plus déresponsabilisant. Des évolutions sont aussi à l’étude, permettant, par exemple, de maintenir la voiture légèrement décalée d’un côté pour éventuellement laisser passer les deux-roues circulant entre deux files, comme c’est l’usage sur certaines voies telles que le périphérique parisien. Cet équipement constitue une première pour un modèle du segment B, et une première tout court pour une Renault, puisque même un Espace ou une Talisman ne peut, pour l’instant, en disposer.

Renault annonce aussi un volume de coffre généreux de 391 litres, mais ce chiffre comprend le volume de la roue de secours proposée en option et ne s’applique qu’aux versions essence. Pour les diesels qui doivent caser un réservoir d’Adblue de 12 litres (pour réduire leurs émissions de NOx), le volume chute à 366 litres, l’éventuelle roue de secours devient galette, et le réservoir de carburant passe de 42 à seulement 39 litres. Au final, en norme VDA, c’est-à-dire lorsque le volume de chargement est mesuré en empilant des briques d’un litre (20 x 10 x 5 cm), le gain n’est finalement que de 17 litres, de 300 à 317 litres.

APPRÉCIATION

Renault Clio 5 © JEAN-BRICE LEMAL0683664150jeanbrice@gmail.com / Renault

La Clio 5 propose désormais une ergonomie au niveau des références allemandes du segment. Il est facile de trouver une position de conduite parfaite grâce aux réglages de grande amplitude du siège et de la colonne de direction. Le siège spécifique de la version RS-Line propose un excellent maintien. Le volant 3 branches tendu de cuir commande une direction à assistance électrique dont la démultiplication est à la fois un peu plus directe que sur le modèle précédent (de 15,3 elle passe à 14,4:1) et plus linéaire dans sa réponse. En revanche, elle manque encore un peu de consistance, ce qui la rend peu communicative sur le niveau d’adhérence, comme nous avons pu le constater sur chaussée glissante.

L’amortissement réussit un bon compromis entre filtrage, absorption des ondulations et maintien de caisse. Mais le comportement n’est toutefois pas aussi agile que celui, par exemple, d’une Ford Fiesta – surtout dans sa finition ST Line – qui reste, à notre avis, la référence du segment sur le plan dynamique. L’insonorisation progresse sensiblement par rapport au modèle précédent, d’autant que le moteur TCe 130 se montre lui aussi plutôt discret. Bien secondé par une boîte EDC7 au fonctionnement très fluide, il facilite la conduite en ville, tout en se montrant suffisamment vigoureux pour doter la Clio de vraies qualités routières.

LES PLUS

  • Facilité de conduite
  • Qualité de l’intérieur (à partir du niveau de finition Intens)
  • Bientôt disponible en version hybride
  • Le rapport habitabilité/encombrement est en progrès…

LES MOINS

  • … mais ne constitue pas encore la référence dans la catégorie
  • Le poids encore un peu élevé
  • Pas de version sportive prévue à court terme

Caractéristiques de la Renault Clio 1.3 TCe 130

  • Moteur : 4 cylindres essence injection directe turbo
  • Cylindrée : 1 333 cm3
  • Puissance : 130 ch à 5 000 tr/min
  • Couple : 240 Nm à 1 600 tr/min
  • Transmission : aux roues avant
  • Boîte : automatique double embrayage 7 rapports
  • Dimensions : 4 050 x 1 798 x 1 440 mm
  • Coffre : en eau 391 litres (366 l diesel) 317 litres selon la norme VDA
  • 0 à 100 km/h : 9,0 s
  • Vitesse : 200 km/h
  • Consommation : 5,1 l
  • CO2 : 119 g/km (45 € de malus)
  • Poids : 1 248 kg (9,6 kg/ch)

Source : avec le Point

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here