Des pneus recyclés ? C’est le nouveau projet de Michelin

0
7

OTO News (Des pneus recyclés) – Michelin et deux autres entreprises viennent de créer un groupe industriel européen de recyclage de pneu. Le futur est vert pour le leader du pneu.

  • Michelin s’associe à Antin et Enviro Systems pour créer un groupe industriel européen de recyclage de pneu
  • Le but est de recycler jusqu’à un million de tonnes de pneus par an
  • Cela pourrait permettre de réduire les émissions de dioxyde de carbone d’environ 670 000 tonnes

Une nouvelle d’ère s’ouvre pour le marché des pneumatiques. Rien ne se perd, tout se recycle. Ainsi, Michelin s’associe à deux autres entreprises pour un futur plus vert. Aux côtés de la société d’investissement française Antin et de la société de recyclage suédoise Enviro Systems, Michelin. L’objectif est de réduire massivement ses émissions de dioxyde de carbone. En tant que leader français et mondial du pneu, il était temps.

Considéré comme le “point de départ d’une industrialisation de la filière”, déjà existante, les trois entreprises viennent d’annoncer la création d’un groupe industriel européen de recyclage de pneu. D’ici à 2030, le groupe a pour ambition de bâtir plusieurs usines en Europe afin d’être capable de recycler “jusqu’à un million de tonnes de pneus en fin de vie par an”.

Pour vous faire une idée, cela représenterait un tiers de la quantité annuelle de pneus usagés sur le Vieux-Continent, et la réduction des émissions de dioxyde de carbone estimée à 670 000 tonnes. La première usine d’une longue liste devrait être basée en Suède, à Uddevalla, et devrait être opérationnelle dans les deux prochaines années.

Antin, spécialiste du développement d’infrastructures durables, sera l’actionnaire majoritaire du groupe, ayant apporté l’investissement de base, tandis que Enviro Systems participera à hauteur de 30%. Et Michelin dans tout cela ?

Comment Michelin compte-t-il recycler ses pneus ?

Dans ce nouveau groupe, chacun a sa place. Enviro Systems sera chargé de récupérer les pneus usagés et de recueillir deux composants cruciaux pour le recyclage : les huiles de pyrolyse et du noir de carbone. C’est là que Michelin entre en jeu.

En effet, le leader du pneumatique rachètera ces deux éléments et les utilisera afin de créer de nouveaux pneus avec. Pour Enviro Systems, “il est possible de réduire de plus de 90 % les émissions liées à l’utilisation de noir de carbone conventionnel” en remplaçant le noir de carbone vierge par du recyclé.

Le projet est colossal, mais en bonne voie. La construction de la première usine est encore “soumise à une décision d’investissement finale” mais une fois que cela sera accordée, elle devrait commencer dès le deuxième trimestre. Patience, donc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici