samedi, janvier 28, 2023
Home Blog

75 ans de sportives Porsche : l’histoire de la marque à l’honneur

OTO News (Porsche) –  « Depuis 75 ans, Porsche incarne tout à la fois l’innovation, la passion et le rêve. Nous célébrons l’anniversaire de la marque avec toutes celles et tous ceux qui s’attachent à réaliser leurs rêves dans la vie », explique Oliver Blume, Président du Directoire de Porsche AG. Les célébrations s’ouvriront par l’exposition temporaire « Driven by Dreams. 75 ans de sportives Porsche », qui se tiendra du 27 janvier au 10 septembre 2023 au « DRIVE. Volkswagen Group Forum », à Berlin. À cette exposition, les visiteurs pourront vivre une expérience en immersion à travers les visions audacieuses qui ont jalonné l’histoire de la marque, mais aussi se projeter vers l’avenir en décrivant sur un module numérique les valeurs et les rêves qui leur tiennent à cœur dans le domaine de l’automobile.

Le thème de l’exposition « Driven by Dreams » définit l’essence même de la marque. Les équipes Porsche partout dans le monde incarnent à merveille l’esprit de la marque et s’attachent chaque jour à réaliser les rêves des clients. « Nous sommes fiers de notre histoire. Nous cultivons la tradition de la marque pour façonner son avenir en nous attachant à combiner mémoire du passé, capacité d’innovation et quête du progrès. Nous entendons ainsi continuer à écrire jour après jour de nouvelles pages de notre histoire unique », explique Oliver Blume.

 

Revisiter les projections sur l’avenir de l’automobile

Exposée pour la première fois à Berlin, la Porsche Vision 357 illustre à merveille l’esprit qui anime l’entreprise. Concept car signé Style Porsche, elle rend hommage à la 356, conjuguant au présent le design emblématique de la première Porsche tout en déclinant des variations possibles de la philosophie stylistique du futur. La réinvention de la signature lumineuse sur le concept en est une parfaite illustration : à la fois moderne et visionnaire, elle s’oriente résolument vers l’avenir. L’idée de base pour ce concept car tient précisément dans la tension créée par les interactions entre tradition et innovation : à quoi aurait ressemblé aujourd’hui la sportive rêvée de Ferry Porsche ?

« Avec la Porsche Vision 357, nous avons créé un cadeau d’anniversaire très spécial. Ce concept rend hommage aux racines stylistiques de la marque, qui remontent à la 356 », déclare Michael Mauer, qui dirige le département Style Porsche. « La Porsche Vision 357 propose une synthèse cohérente du passé, du présent et du futur de la marque. Si les proportions du concept ne sont pas sans rappeler celles de son illustre devancière, les détails de sa conception préfigurent l’avenir. » Conçue sur la plateforme du 718 Cayman GT4 RS de 500 ch (368 kW), la Porsche Vision 357 incarne l’excellence en matière de performances sportives.

Le design a toujours été une composante centrale de la marque qui a contribué à forger la légende de Porsche. Les visions d’avenir et les concept cars novateurs qui ont jalonné l’histoire de la marque ont défini la signature stylistique incomparable et innovante qui caractérise aujourd’hui le constructeur. « L’une des missions principales du département Style Porsche est d’envisager l’avenir sous un angle créatif. Les concepts développés constituent un vivier d’idées dans lequel nous puisons pour définir les concepts stylistiques de demain », poursuit Michael Mauer. « Nous nous projetons constamment vers l’avenir de la mobilité. Jour après jour, l’histoire de la marque constitue une formidable source d’inspiration : il n’y a rien de paradoxal à revenir aux sources de notre tradition stylistique pour créer un concept novateur incarnant notre vision d’avenir. Dans cette démarche, la liberté créative joue un rôle majeur : c’est le terreau des idées porteuses, celles qui nous aident à porter notre philosophie stylistique vers de nouveaux horizons. »

Des moments forts à venir

Les célébrations se poursuivront au salon Retro Classics, l’événement phare des passionnés de modèles classiques, qui se tiendra en périphérie de Stuttgart du 23 au 26 février. Puis, à partir du 9 juin, une grande exposition temporaire se tiendra au musée Porsche de Stuttgart (Zuffenhausen). Les 10 et 11 juin, Porsche Allemagne fêtera cet anniversaire au Porsche Experience Center du circuit d’Hockenheim (Hockenheimring) dans le cadre de l’événement « Festival of Dreams ». À cette occasion, le constructeur de voitures de sport reviendra sur son histoire, présentera son actualité et donnera un aperçu des projets à venir. Les visiteurs pourront y admirer différents modèles, assister à des « Dream Talks » et à des performances en direct, se plonger dans des thématiques variées et vivre de nombreux moments d’exception. Ces événements sont destinés aux clients, aux amateurs et aux passionnés de la marque, mais aussi aux membres des Clubs Porsche ou d’associations automobiles, pour un public de tout âge. Ainsi, les enfants ne manqueront pas d’aller s’amuser à l’espace « Kids World ». Par ailleurs, le « Festival of Dreams » offre des possibilités d’hébergement, avec notamment une aire réservée aux camping-cars. La compétition automobile sera aussi de la partie : outre la retransmission en direct des 24 Heures du Mans, la Porsche Carrera Cup Allemagne, la Porsche Carrera Cup Benelux et l’ADAC GT Masters seront également à l’honneur.

Des événements et des expositions itinérantes dans le monde entier

D’autres événements retraceront l’histoire des « 75 ans de sportives Porsche » : au Musée automobile Petersen de Los Angeles, sur la haute route alpine du Grossglockner où se tiendra l’exposition automobile la plus élevée en altitude au monde jamais organisé, ou encore au Musée Suisse des Transports à Lucerne. Par ailleurs, l’exposition « Driven by Dreams » sera présentée dans plus de 60 destinations en Europe et aux États-Unis dans un camion « Heritage Truck », spécialement conçu pour célébrer l’anniversaire de la marque. Ce programme se conclura par le festival « Rennsport Reunion », qui se tiendra en Californie du 28 septembre au 1er octobre.

60 bougies pour la 911, un siècle pour les 24 Heures du Mans

L’année des célébrations des « 75 ans de sportives Porsche » coïncide avec les 60 ans de la Porsche 911 et le centenaire des 24 Heures du Mans. Depuis sa première apparition publique à l’édition 1963 du salon de l’automobile IAA, la 911 n’a jamais cessé de fasciner les amateurs d’automobile. Avec son design iconique et l’expérience de conduite incomparable procurée par ce modèle emblématique de la marque, elle s’est fait une place de choix dans l’imaginaire collectif des amoureux de voitures de sport du monde entier. Cette année s’annonce également très spéciale pour les organisateurs de l’épreuve d’endurance la plus réputée au monde : les 10 et 11 juin prochains aura lieu l’édition du centenaire des 24 Heures du Mans. Si tous les constructeurs de voitures de sport rêvent de triompher au Mans, Porsche peut se targuer d’une histoire riche en victoires sur le mythique circuit sarthois. En effet, Porsche est le constructeur ayant remporté le plus d’épreuves au Mans, et se distingue par sa participation continue aux 24 Heures depuis 1951, avec à la clé 110 victoires en catégorie et 19 au classement général.

Pour en savoir plus, consultez notre kit Média consacré à l’événement « 75 ans de sportives Porsche » : media.porsche.com/75-years-sportscars

Une initiative populaire de location de voiture à 39 DT par jour… dûe au partenariat Coccinelle – Wallys

OTO News (l’Agence Coccinelle et WallysCar)- L’Agence de location de voitures Coccinelle et WallysCar, le constructeur automobile tunisien, ont organisé une conférence de presse pour annoncer la signature d’un partenariat exclusif pendant 3 ans.

Le patron de Coccinelle, Aymen Ben Ammar, a fait savoir que ce partenariat permet d’offrir des conditions avantageuses de mobilité aux citoyens tunisiens, et ce, à raison de 39dinarsTTC par jour de location d’une voiture Wallys.

D’après lui, Coccinelle est une société de location de voitures implantée en Tunis, Hammamet, Sfax et Djerba. Elle offre aussi l’opportunité à ses clients de bénéficier de ses prestations via un accès direct au site web ou la page Facebook.

Ben Ammar a ajouté que le prix de location de voitures proposé par Coccinelle, soit 39 dinars pour 24 heures, est « à la portée », au vu de la crise de mobilité dont souffre aujourd’hui le citoyen.

Le Renault Espace va devenir un SUV 7 places hybride

OTO News (Renault Espace) – Fini le grand monospace ! L’Espace va devenir un SUV pouvant accueillir 7 personnes. Ce sera en fait la déclinaison allongée de l’Austral.

Au printemps 2023, Renault va dévoiler la sixième génération de l’Espace. Mais oubliez ce que vous savez sur l’Espace ! Ce ne sera plus un monospace. La marque au Losange confirme que ce sera maintenant un grand SUV.

Renault explique qu’à « chaque génération, l’Espace a su évoluer avec son temps pour mieux répondre aux attentes des clients et s’inscrire dans son époque ». Et la mode n’est plus du tout au monospace.

D’ailleurs, lors de la conception de la cinquième génération, lancée en 2014, Renault s’était déjà posé la question d’en faire un SUV plus tendance. Au final, l’Espace était resté un monospace, avec une pointe de crossover dans le look. Pour les amateurs de baroudeurs, le Losange avait en rayon le Koleos.

Le nouveau venu va d’ailleurs remplacer deux véhicules à la fois, voire même trois. Il va en effet prendre la relève des Koleos et Espace, et plus indirectement du Grand Scénic. Il aura donc un rôle familial et pourra ainsi embarquer 7 personnes. C’est sûrement sur cet élément que Renault peut justifier l’appellation Espace, qui a de plus été préférée à Koleos pour une plus grand notoriété et une longévité qui lui donne une légitimité. La dynastie Espace va en effet fêter ses 40 ans fin 2023.

Ce nouvel Espace ne sera toutefois pas un véhicule si inédit. Car cela va être en réalité une version allongée de l’Austral. Renault a ainsi copié la stratégie de Peugeot, dont le 5008 est un 3008 7 places ! Grâce à la base CMF-CD, l’Espace deviendra ainsi enfin un véhicule avec des motorisations électrifiées, qui ont cruellement fait défaut au modèle actuel. On retrouvera assurément les nouveaux blocs E-Tech de 160 et 200 ch inaugurés par l’Austral. Il pourrait y avoir ensuite une offre plug-in.

Le futur 4×4 électrique Volkswagen ID.Ruggdzz sur la base du Ford Ranger ?

OTO News (Volkswagen ID.Ruggdzz) – Volkswagen n’a pas totalement abandonné l’idée de proposer un 4×4 de franchissement dans sa gamme électrique. Il pourrait reprendre la base du Ford Ranger.

L’accord de coopération entre Volkswagen et Ford comporte, entre autres, le duo Ford Ranger / Volkswagen Amarok. En revanche, le SUV Ford Everest (dérivé du Ranger) n’est pas compris dans le lot. Mais la plateforme échelle de Ford (T6) pourrait malgré tout voir naître d’autres modèles, avec une priorité aux électriques.

Car Volkswagen n’a pas abandonné l’idée d’un 4×4 électrique doté de meilleures capacités hors pistes que ses SUV ID actuels. Les discussions avec Ford continueraient donc à propos d’une version électrique de l’Amarok, mais aussi d’un SUV qui en serait dérivé. Un modèle déjà surnommé ID.Ruggdzz suivant la typologie des différents concepts électriques de la marque. On sait déjà que Ford travaille de son côté à un Ranger électrique dont le lancement serait prévu en 2028. Un Everest électrique est d’ailleurs lui aussi au programme. Un duo « ID Amarok / ID Ruggdzz » semble être plus une formalité administrative qu’une difficulté technique.

Si la philosophie d’ensemble est proche (SUV et pick-up tout terrain et électrique), ce nouveau modèle n’aura rien à voir avec la marque Scout que le groupe allemand souhaite lancer. Cette dernière est prévue uniquement pour l’Amérique du Nord, sur une plateforme dédiée. Le ID.Ruggdzz portera bien le blason Volkswagen, et sera pour sa part destiné à l’Europe.

Partenaire du Tennis Club de la Marsa : Hyundai Tunisie confirme son engagement dans l’univers du Tennis tunisien

OTO News (Hyundai Tunisie) – Alpha Hyundai Motor, distributeur officiel de la firme automobile sud-coréenne Hyundai en Tunisie pour les véhicules particuliers, N°1 du marché pour l’année 2022 et élu « Service Client de l’Année 2023 », annonce son partenariat avec l’Avenir sportif de la Marsa section Tennis.

En effet, la marque automobile sud-coréenne devient le partenaire officiel du club, et ce, dans le cadre d’un contrat de sponsoring.

« Pendant dix ans, Hyundai a été vecteurd’énergies, de passions et d’enthousiasme au bénéfice du sport tunisien. Nous sommes ravis de conclure un nouveau partenariat avec l’AS Marsa section tennis – un club prospère et ambitieux qui correspond à la position et à l’esprit Hyundai. Tout comme nous accordons toujours la priorité à nos clients, nous avons également placé les athlètes au cœur de nos priorités afin de participer à la préparation de nos futur(e)s championnes et champions », a déclaré le directeur général de Hyundai, Mr Mehdi Mahjoub.

Hyundai s’est toujours engagée à être un partenaire sociétal en Tunisie en renforçant des communautés fortes et citoyennes.

« Nous sommes honorés de nous associer à Hyundai qui ne cesse de confirmer son engagement envers les jeunes de notre communauté », a déclaré Mme Lamia Debbeche, présidente de la section Tennis. « Hyundai, de par son engagement dans l’excellence et l’innovation, incarne le type de leadership qu’une entreprise devrait avoir lorsqu’il s’agit d’aider notre club et nos jeunes athlètes » a ajouté Mr Mohamed Taoufik ben Nsib le président de l’Avenir Sportif de la Marsa.

Un projet municipal consiste en 03 nouveaux terrains en Green Set ont été inaugurés en ce début d’année 2023, dont un est dédié à une sponsorisation exclusive par Hyundai. Ces terrains offrent une surface de jeu de qualité supérieure, avec un entretien régulier pour garantir une expérience de jeu optimale pour les membres. Un quatrième terrain a déjà vu son chantier démarrer et est prévu d’être finalisé courant du premier trimestre 2023. L’ASM est également en train de développer un projet de Padel via un chantier de trois terrains indoor.Ce projet permettra de découvrir et de pratiquer ce sport en plein essor, avec des installations modernes et adaptées. Il s’agit d’une initiative importante pour renouveler l’offre de loisirs et attirer de nouveaux membres.

Grâce à Hyundai, des centaines de jeunes apprendront de précieuses leçons de vie et les fondamentaux du Tennis auprès des joueurs et des entraîneurs de l’AS Marsa, qui s’efforceront à être des modèles de vie pour ces jeunes sur et hors des terrains sportifs.

L’engagement continu de Hyundai pour les jeunes a créé un précédent et est un exemple pour toutes et tous.

   

Comment réparer les essuie-glaces qui grincent ?

OTO News (essuie-glaces qui grincent) – Avec le temps et à force d’usage, les essuie-glaces installés sur le pare-brise peuvent se déformer, grincer et ne plus fonctionner correctement. Cela tombe mal avec la saison des pluies qui se profile. Leur bruit peut vite devenir agaçant et s’ils sont défectueux, cela peut vous empêcher de conduire en toute sécurité. Vous envisagez de les remplacer ? Ne vous précipitez pas sur l’achat de nouveaux modèles, essayez d’abord cette astuce très efficace pour les réparer.

Vos essuie-glaces grincent : que faire ?

Bien que discrets, les essuie-glaces de voiture déterminent en grande partie notre sécurité. En particulier lorsque les conditions météorologiques sont défavorables. Mais comment faire pour qu’ils durent plus longtemps et restent toujours aussi performants ?

Les essuie-glaces sont essentiels dans chaque voiture. Lors des jours de pluie ou de neige, nous pouvons compter sur eux pour avoir une meilleure visibilité sur la route. Il est donc important d’en prendre bien soin. Malheureusement, au fil du temps et par manque d’entretien, ils finissent par s’user et ne plus remplir leur tâche correctement. Certes, si vous remarquez un bruit faible au moment de leur manipulation, c’est tout à fait normal, surtout s’ils n’ont pas été employés depuis longtemps. Mais si ce bruit est continuel et qu’il se répète systématiquement dès que vous activez vos essuie-glaces, alors il y a un problème. Entre le grincement et la saleté qui les empêche de fonctionner adroitement, n’attendez pas pour pallier à la situation. Pas question non plus de faire de faux frais. A moins qu’ils soient vraiment dans un piteux état, il y a toujours des solutions à tenter. D’autant que même des essuie-glaces neufs peuvent finir par grincer aussi et à maculer l’eau sur la vitre.

Comment réparer les essuie-glaces

La raison la plus courante du grincement d’un essuie-glace est due à un bras mal aligné. Cela signifie que même des modèles neufs peuvent avoir le même problème. Car la source de ce dysfonctionnement réside dans l’ajustement lui-même.Heureusement, il existe un moyen très simple et rapide d’y faire face.

En Californie, 20% des voitures vendues sont des modèles électriques

OTO News (voitures vendues sont des modèles électriques) – Aux côtés de Tesla, les constructeurs américains se mettent en ordre de bataille pour partir à la conquête du marché de masse sur les véhicules électriques.

Souvent montrée comme précurseure des tendances de demain, la Californie est en train d’adouber la voiture électrique. En 2022, près de 20% des voitures neuves vendues dans l’Etat le plus riche des Etats-Unis sont électriques ou hybrides, a annoncé vendredi la Californie. C’était 2% il y a dix ans. Près d’un siècle après l’essor de la voiture thermique à Détroit, l’Etat de la côte ouest est aussi devenu le premier marché automobile du pays qui se veut en pointe dans la transition énergétique.

En août, le régulateur de l’Etat avait annoncé l’interdiction, à partir de 2035, de la vente de voitures neuves diesel ou à essence.

« La Californie continue de mener la révolution des véhicules zéro émission avec des politiques avant-gardistes et des investissements qui poussent à l’innovation », a déclaré le gouverneur démocrate Gavin Newsom.

L’électrique à la conquête du marché de masse

La marque Tesla, dirigée par Elon Musk, bénéficie à elle seule des deux-tiers de ces ventes.

La Californie rassemble 40% de la vente de ce type de véhicule aux Etats-Unis, dont la part de marché est en croissance rapide. Les plus grands constructeurs américains y sont désormais présents, y compris avec des modèles adaptés au marché local, comme les pick-up électriques.

Mais les véhicules électriques demeurent plus chers que ceux dotés de moteurs à combustion, et seule une aide fédérale dont le montant peut atteindre 7.500 dollars permets à de nombreux acheteurs de se le permettre.

A noter aussi que l’administration Biden, prolongeant une forme de protectionnisme de son prédécesseur Donald Trump, entend soutenir les projets de développements durables « made in America ». L’Inflation Reduction Act (IRA) prévoit des baisses d’impôts et des aides aux industries sur lesquelles les Etats-Unis comptent conserver un leadership.

De son côté, l’Europe a interdit la vente de voitures thermiques en 2035. D’ici là, les constructeurs s’activent pour prendre le leadership. Le déploiement des bornes de recharge est l’autre condition pour une adoption rapide des consommateurs. En Norvège, 80% des voitures neuves sont déjà électriques.

Nouvelle Alliance Renault-Nissan : quels effets sur les projets de voitures électriques ?

OTO News (Nouvelle Alliance Renault-Nissan) – Renault et Nissan se sont mis d’accord pour revoir en profondeur l’organisation de leur alliance. Renault a dû lâcher du lest, mais espère en échange une meilleure coopération.

Plus de 20 ans après sa création, l’Alliance formée par Renault et Nissan (à laquelle est aussi rattaché Mitsubishi) va prendre un nouveau départ. Le français et le japonais viennent de trouver un accord pour revoir leurs liens. Actuellement, le Losange détient 43,4 % de Nissan, tandis que Nissan détient 15 % du Losange. Les deux parties se sont entendues pour un rééquilibrage. Chacun aura désormais 15 % de l’autre (Renault vendra progressivement les actions en trop pour ne pas faire fondre leur valeur).

Surtout, il va y avoir un vrai équilibre des pouvoirs, car Nissan était privé de ses droits de vote, tandis que Renault avait vu son influence réduite à quasiment zéro du côté de Nissan, suite à des amendements ajoutés en 2015 au contrat liant les deux parties. Nissan se vengeait alors du poids de l’Etat français chez Renault, l’Etat détenant 15 % du capital du Losange mais avec des droits de vote doublé par la loi Florange.

A cela s’ajoutaient d’autres points de crispation chez Nissan, où l’on était agacé par exemple par le déséquilibre des liens alors que le japonais vend bien plus que le français dans le monde ou par la puissance de Carlos Ghosn, qui commençait à plancher sur un projet de fusion.

5 bases communes pour l’électrique

Autant d’éléments qui ont fait dérailler l’Alliance. Celle-ci ne tournait plus rond depuis quelques années, avec donc des bénéfices de plus en plus limités. L’arrivée d’une nouvelle direction chez Renault (Jean-Dominique Senard en tant que président et Luca de Meo en tant que directeur général), après la chute de Ghosn, a permis de relancer les discussions avec Nissan, qui avait lui aussi changé de patron.

Tout ce petit monde a d’abord réussi à s’entendre pour remettre à plat les liens pour les projets industriels. Mi-2020, Renault, Nissan et Mitsubishi ont ainsi annoncé un nouveau fonctionnement sur le principe du leader/follower : une marque s’occupe de la gestion d’un projet et en fait profiter les autres.

Cela ne suffisait toutefois pas du côté japonais. Celui-ci a donc finalement obtenu gain de cause, Renault et l’Etat français lâchant beaucoup de lest pour enfin trouver un accord qui permet de tourner la page. Cité par les Echos, un dirigeant du Losange résume la situation ainsi : « Mieux vaut 15 % utiles que 43 % inutiles ».

Consommation… il peut y avoir 35% de différence entre un bon et un mauvais conducteur

OTO News (Consommation) – A l’heure de la transition énergétique et d’un mouvement de plus en plus massif vers les modes de transport décarbonés, qu’en est-il de la gestion des flottes automobiles en entreprise ?

Il s’agit là d’un vrai enjeu, entre innovation et contraintes réglementaires, comme par exemple la loi d’orientation des mobilités en encore le maquis des ZFE qui va rendre de plus en plus difficile la circulation de véhicules utilitaires non électriques en milieu urbain.

Il y a évidemment aussi des défis de sécurité et de coûts associés à la transition vers l’électrification des flottes automobiles.

Il y a aussi des défis à surmonter. Tout d’abord, des problèmes d’infrastructure. Il peut être difficile pour les entreprises de trouver des bornes de recharge pour leurs véhicules électriques, ce qui peut en outre entraîner des temps d’arrêt importants. Il y a également des coûts importants pour remplacer les véhicules à essence ou diesel par des véhicules électriques. Les entreprises doivent également tenir compte de la durée de vie limitée des batteries des véhicules électriques.

Cela étant, pour accompagner les entreprises dans cette évolution, il existe des services comme ceux que propose Geotab, une société spécialisée dans la télématique de gestion de flottes automobiles.

Dans cet épisode, nous recevons François Denis, Country Manager France de Geotab.

Nous tenons compte de vos remarques, retours et commentaires pour faire évoluer le programme, et trouver un équilibre entre les sujets sur l’écosystème de l’électrique, des sujets « produit » et des sujets plus techniques.

Nous vous rappelons que ce podcast est disponible sur toutes les plateformes, comme iTunes, Spotify, Google Podcasts et autres. Si vous l’appréciez, vous pouvez le noter, cela nous ferait très plaisir et cela aiderait le podcast à gagner en visibilité.

Des packs promotionnels sur la Gamme SUV Audi, en partenariat avec Hannibal Lease

OTO News (Gamme SUV Audi) – Audi se démarque en ce début d’année en proposant des packs promotionnels sur sa gamme SUV.

La marque propose des offres avantageuses qui permettent à sa clientèle de bénéficier pour tout achat d’une Audi Q2, Audi Q3 ou Audi Q3 Sportback de :

  • Remises allant jusqu’à 4 000 dt
  • Maintenance offerte sur 30 000 km
  • Solutions de financement avantageuses en partenariat avec Hannibal Lease

Pour encore plus de facilités, Ennakl Automobiles, importateur officiel de la marque Audi en Tunisie, propose à ses clients un service de reprise de leur ancien véhicule pour tout achat d’un véhicule neuf.

L’offre est disponible au Terminal Audi – La Goulette, et dans tout le réseau d’agences agréées Audi en Tunisie, ainsi que dans les agences Hannibal Lease.

Dernières OTO-News

75 ans de sportives Porsche : l’histoire de la marque à...

0
OTO News (Porsche) -  « Depuis 75 ans, Porsche incarne tout à la fois l’innovation, la passion et le rêve. Nous célébrons l’anniversaire de la marque