Fiat 500 électrique : écolo-chic

0

Oto-News (Fiat 500 électrique) – Étrennant la première plateforme 100 % électrique de FCA, la « Nouvelle 500 », attendue pour septembre, trouvera sur sa route la Mini Cooper SE et la Honda e.

Quoi qu’en dise Fiat, cette 500 n’est pas la troisième génération du modèle, mais bien la quatrième si l’on veut bien compter la Topolino de 1936, celle qui a motorisé l’Italie et permis à Fiat de devenir un constructeur d’envergure mondiale. Suivront la Nuova Cinquecento de 1957, la nouvelle 500 de 2007 et désormais cette 500 100 % électrique de 2020. Si elle leur ressemble beaucoup, cette 4e génération ne reprend rien de ses devancières, pas même de la 500e, éphémère version électrique du modèle précédent produite à partir de 2012 au Mexique et réservée au marché nord-américain où elle revendiquait une autonomie urbaine de 160 km grâce aux 24 kWh de sa batterie lithium ion.

320 km d’autonomie

Plus longue (+ 6 cm) plus large (+ 6 cm), reposant sur un empattement étiré de 2 cm et des roues de plus grand diamètre, la 500 électrique de 2020 profite de ses mensurations plus généreuses pour embarquer une batterie plus imposante et moderne stockant jusqu’à 42 kWh d’énergie garantissant une autonomie de 320 km sur cycle WLTP, soit une centaine de kilomètres de plus que ses deux rivales directes dans la catégorie des citadines électriques de beaux quartiers, la Honda e (222 km) et la Mini Cooper SE (234 km). Le moteur électrique entraînant les roues avant développe une puissance de 87 kW (118 ch) permettant à la 500 de passer de 0 à 100 km/h en 9 secondes, tandis que la vitesse de pointe est limitée électroniquement à 150 km/h. Fiat a prévu une recharge en courant alternatif allant de 3 kW (prise domestique) à 11 kW proposés sur certaines bornes publiques. La Wallbox proposée par le constructeur italien délivre une puissance de 7,4 kW. Enfin une charge rapide en courant continu est aussi possible, culminant à 85 kW. Celle-ci permet de restaurer 50 km d’autonomie en 5 minutes, voire 250 en 35 minutes, si la batterie est totalement déchargée.

Version de lancement luxueuse

Baptisée « La Prima Cabriolet » la version de lancement adopte une carrosserie deux-portes découvrable et un intérieur suréquipé. Elle sera commercialisée en septembre prochain au prix de 37 900 euros. Une berline trois-portes classique moins élitiste qui suivra sera aussi déclinée avec une quatrième porte arrière antagoniste du côté droit pour faciliter l’accès à la banquette arrière. Cette nouvelle 500 électrique est construite à Turin dans l’usine Fiat historique de Mirafiori qui a bénéficié d’importants investissements pour l’occasion. Enfin, la 500 actuelle continue sa carrière commerciale avec le nouveau moteur trois-cylindres à hybridation légère de 70 ch, disponible à partir de 14 990 euros.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Honda e : à partir de 35 060 euros
Mini Cooper SE : électrique oui, mais encore électrisante ?
Fiat 500 & Panda Hybrid : l’électrification à bas coût

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here