En Europe, l’hybride rechargeable progresse plus vite que l’électrique

0

OTO-News (L’hybride rechargeable en Europe) – Dans son rapport sur les ventes de voitures particulières en Europe au 3e trimestre 2020, L’ACEA souligne l’exceptionnelle progression des modèles hybrides rechargeables puis, celle, plus mesurée, des électriques.

Avec 273.809 exemplaires recensés (+211,6 % en Europe, +242 % en France), la part des voitures rechargeables (100% électriques + PHEV) a frisé les 10 % dans les ventes européennes de voitures particulières enregistrées au troisième trimestre 2020, contre 3 % à la même période de l’année dernière. Un phénomène que l’association des constructeurs européens d’automobiles attribue aux diverses aides gouvernementales qui se sont intensifiées en pleine pandémie de Covid-19.

C’est le marché des hybrides rechargeables qui en a le plus profité, avec une progression légèrement supérieure à 368 % : 138.438 PHEV neufs (29.557 unités au 3e trimestre 2019). Se distinguent l’Allemagne (+465,6%) et la France (+407%, de 3.962 à 20.090 unités) où les acquisitions ont été en hausse de plus de 400%.

Moins marquée tout en étant également très importante, la croissance des voitures électriques à batterie de traction s’est élevée à 132,3% entre 2019 et 2020. Ce qui se traduit par 135.461 nouveaux VE lancés sur les routes européennes au trimestre dernier. Le pourcentage français est plus important : 172,3% (de 9.392 à 25.570 unités).

Hybrides, GNV, GPL, éthanol

Représentant 12,4% du marché des voitures particulières de l’UE, les hybrides non rechargeables ont connu une hausse de 88,8% (+93,5% en France), soit 341.092 exemplaires achetés sur la période (49.253 unités en France).

Globalement, les ventes des modèles fonctionnant au gaz ou à l’éthanol ont fléchi de 6,8 %. Avec cependant des disparités importantes. Quand le GPL stagne (+0,8 %), le GNV s’effondre (-13,2 %). En France, ces modèles gaz et éthanol ont au contraire connu une progression : +138,4 % (de 2.889 à 6.886 unités).

Electrifiées, au gaz ou à l’éthanol, les voitures alimentées avec des énergies alternatives ont représenté 25 % des ventes en Europe au 3e trimestre 2020. Leur volume a doublé, en passant de 337.108 unités 3T2019 à 678.777 cette année. Quatre pays se distinguent à ce sujet : l’Allemagne (+159,8%), la France (+144,1%), l’Italie (+60,3%) et l’Espagne (+51,6%).

75% d’essence et de diesel

Même si leur part a représenté 75,4 % au 3e trimestre 2020 (88,6 % en 2019), les voitures particulières équipées d’une motorisation classique essence ou diesel reculent en Europe. Les modèles alimentés au gazole ont chuté de 13,7% (12,8 % en France), avec 766.146 acquisitions en Europe (139.157 en France). Leur part s’est élevée à 27,8%.

A comparer aux essence : 47,5%. Ce sont cependant ces dernières qui ont essuyé le plus net repli (-24,3 % en Europe, -23,3% en France) avec un volume des ventes chutant de 1,7 à 1,3 millions d’unités sur le territoire européen (209.944 dans l’Hexagone).

Source AP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here