Renault : le mini-SUV urbain électrique sera badgé « Dacia Spring » en France (en 2021)

0

OTO-News (Dacia Spring) – Déjà proposé en Chine sous la marque Renault, le mini-SUV urbain électrique sera badgé Dacia en France et devrait intégrer un service d’autopartage.

Il s’appellera finalement Spring, un nom de circonstances pour celui qui devrait arriver sur le marché européen au printemps 2021 sous le logo Dacia. Fidèle à son positionnement « low cost », la marque roumaine va faire bouger les lignes puisque le prix de vente du Spring devrait, en incluant le bonus écologique, tourner autour de 10 000 euros. De quoi bousculer le marché européen, où, à ce jour, le modèle électrique le moins cher est la Skoda Citigo-e iV proposée à 15 768 euros, bonus déduit là encore.

Lors de la présentation de ses résultats, en berne pour 2019, le groupe Renault a avancé ses pions et, ce n’est guère original, a accéléré encore son électrification. Mais ce sera désormais par le bas. En effet, après le renouvellement de la Zoe, à présent proposée en version ZE50 forte de 400 km d’autonomie sur cycle WLTP, et le prochain lancement de la Twingo ZE attendu pour la fin 2020, c’est avec le Dacia Spring que le groupe français veut pousser son avantage.

Performances modestes

Badgé Renault en Chine, où il est assemblé par eGT New Energy basée à Shiyan, une coentreprise créée conjointement en 2017 avec Nissan et Dongfeng, le Spring débarquera finalement sur le Vieux Continent sous le logo de Dacia avec un style légèrement remanié. Les caractéristiques techniques sont dimensionnées pour un usage urbain et péri-urbain avec une batterie de 26,8 kWh qui devrait autoriser une autonomie d’environ 200 km sur cycle WLTP, tandis que le moteur électrique 33 kW (45 ch) permet d’atteindre une vitesse de pointe de 105 km/h. Sur une borne de recharge rapide, la recharge ne demanderait que 30 minutes pour récupérer 80 % de la capacité.

Prix imbattable

Des chiffres modestes qui pourraient sans doute être revus à la hausse, mais pas trop pour préserver le positionnement « low cost » du K-ZE. Alors que le K-ZE est vendu entre 7 200 et 9 200 euros en Chine, le Dacia Spring ne devrait pas dépasser 15 000 euros en Europe… avant bonus, soit moins de 11 000 euros à débourser si le barème actuel du bonus est prolongé jusqu’en 2021. En effet, rappelons-le, si le bonus pour une voiture électrique est aujourd’hui plafonné à 6 000 euros et se réduira à 5 000 euros en 2021 et 4 000 euros en 2022, il ne peut pas dépasser 27 % du prix d’acquisition de la voiture, soit 4 050 euros dans le cas d’un modèle à 15 000 euros.Mais Dacia devrait aussi proposer le Spring à la location dans le cadre du service d’autopartage Zity lancé récemment par Renault. Un bon moyen de baisser les émissions CO2 du groupe Renault et ainsi lui permettre d’échapper aux pénalités qui le menacent en cas de dépassement de l’objectif fixé par la commission européenne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here