« CHERY » conduit la STA à la Bourse de Tunis

OTO-News (STA à la Bourse de Tunis) – la Société Tunisienne d’Automobiles (STA) concessionnaire officiel de la marque chinoise « CHERY » se présente à la Bourse de Tunis, ce jeudi 17 février 2022, pour sonner la cloche.

Cette introduction s’effectuera à la faveur d’une cession de 600 000 actions à travers une offre à prix ferme (OPF) auprès du public de 480 000 actions au prix de 17,000 dinars l’action et d’un placement global de 120 000 actions auprès d’investisseurs désirant acquérir au minimum pour un montant de 250 002 dinars, au prix de 17,000 dinars l’action. Distributeur des voitures Chery, première marque chinoise introduite en Tunisie, elle incarne une saga de réussite continue. Elle aligne en effet, depuis sa création en 2014 et son démarrage effectif en 2016, une montée remarquable, tant en gamme qu’en ventes et résultats.

L’opération est pilotée par BNA Capitaux, intermédiaire en Bourse, en tant qu’introducteur. Les souscriptions seront ouvertes du lundi 21 février 2022 au vendredi 4 mars 2022 inclus.

Première voiture chinoise introduite en Tunisie, Chery poursuit ses performances. Sur le marché des véhicules légers (véhicules utilitaires et véhicules particuliers), elle accapare la position de leader des marques chinoises en réalisant le meilleur score de ventes avec 2 175 unités vendues en 2020, soit une part de marché d’environ 43,8% par rapport aux diverses autres marques chinoises. Elle est classée parmi les Top 7 des diverses marques vendues en Tunisie.

En 2020, la STA a réalisé un chiffre d’affaires de 86,4MD, en croissance de 79,4% par rapport à 2019 et un bénéfice net de 5,4MD, soit 10 fois celui réalisé en 2019. A fin septembre 2021, les ventes de la STA se sont établies à 38,3MD, soit un taux de réalisation de 58,6% du chiffre d’affaires prévu pour l’exercice 2021 au niveau du business plan. La nouvelle gamme de produits Chery, bien qu’ayant été lancée tardivement sur le marché, devrait combler les attentes et impactera sensiblement le chiffre d’affaires du quatrième trimestre de l’année 2021.

Retour sur une saga

Tout a commencé en 2013, lorsque le secteur de la distribution automobile commençait à s’ouvrir à de nouveaux distributeurs en Tunisie. Toutes les marques européennes étaient déjà représentées, ainsi que les principales marques japonaises et coréennes. L’opportunité qui se présentait alors était fournie par les voitures chinoises qui, cependant, étaient inconnues en Tunisie, collées à une image d’entrée de gamme et peu attractives.

Déjà installés dans la distribution des engins de BTP, le groupe Nouri Chaabène avec d’autres partenaires étaient à la recherche d’une bonne marque chinoise. Leur benchmark les a portés sur Chery, appartenant à une entreprise publique, classée première marque chinoise en termes d’exportation de voitures, alignant une large gamme de voitures (citadines, berlines et SUV), et assurant un excellent service après-vente.

Le contrat sera signé en mai 2014 et le démarrage effectif se fera en 2016. Tout va s’enchaîner rapidement. Pour les premiers lots à mettre sur le marché, le choix s’est porté sur une « voiture populaire », offrant de bonnes caractéristiques de base, répondant aux exigences requises et dont le prix était fixé à 18.700 D. Le premier quota accordé en 2016, qui était de 200 voitures, a été rapidement épuisé. On passe l’année suivante à 300 voitures, puis à 400 en 2018, avant d’atteindre 800 voitures en 2019, et d’obtenir un quota additionnel de 600 voitures. Au total, la STA sera à 1200 voitures en 2020 et 1640 en 2021.

Cette montée en ventes a été marquée par une montée en gamme. L’engouement du marché tunisien pour les voitures SUV (Sport Utility Vehicle) introduira une tendance ponctuée. Chery offre justement une gamme bien appropriée, Tiggo Pro. Le succès est total.

« La réussite des voitures Chery en Tunisie repose sur une série de facteurs, explique Moneim Boussarsar. D’abord, la sélection des modèles qui se prêtent le plus au goût des Tunisiens, mais aussi l’implantation d’un réseau de distribution à travers le pays, et nous avons 7 agences, ainsi que la qualité du service après-vente et la disponibilité des pièces de rechange. Nous y veillons scrupuleusement, en portant à la formation de nos techniciens une attention soutenue. Chaque année, un groupe de nos spécialistes est dépêché en Chine pour prendre connaissance des dernières innovations et suivre un stage de perfectionnement pendant deux semaines. »

La Bourse et une nouvelle dimension

« L’ouverture du capital et le choix de la Bourse, souligne Moneim Boussarsar, répondent à de multiples objectifs. C’est d’abord un signe de solidité des fondamentaux de la société, de sa bonne gouvernance et de sa transparence. C’est aussi une marque de pertinence de son business plan. Il s’agit également d’accéder au marché financier et de bénéficier des avantages offerts. Sans oublier l’accroissement de la notoriété qui y est afférente. La STA est appelée à connaître de nouveaux développements. Cette introduction en Bourse lui donnera une nouvelle dimension à la mesure de son ambition. »

Parcours

Alignant 40 ans de carrière, partagés entre les groupes Abdelaziz Essassi, Ciga Filtre et Nouri Chaabène, Moneim Boussarsar est maîtrisard de l’IHEC Carthage. Depuis 2006, il a pris la direction générale de La Centrale du matériel et d’équipements (CME), spécialisée dans la distribution d’engins du BTP. Il n’a cessé de contribuer à la création de nouvelles entreprises, notamment d’enseignement supérieur privé, avant de prendre en 2014 la direction générale de la STA.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here