Le Maroc, classé 1er pays africain de l’industrie automobile

OTO News (industrie automobile) – Le Royaume du Maroc est devenu le premier pays africain dans le domaine de la construction automobile devant l’Afrique du Sud, a indiqué la chaîne de télévision « Sky News Arabia ».
Le Maroc, grâce à ses potentialités, a pu atteindre des niveaux records dans l’industrie automobile, a fait valoir la chaîne d’informations en continu sur son site, notant que ceci a permis au Royaume d’être sur la liste des dix premiers pays en la matière, non seulement en termes de nombre de voitures produites, mais aussi au niveau du taux d’intégration locale qui s’élève à 60%.

Citant des données récentes de l’Office des Changes au Maroc, la chaîne, dont le siège est basé à Abou Dhabi, rapporte que les exportations du secteur automobile du Royaume ont augmenté de 4,1% en février 2021, pour atteindre une valeur d’environ 15,74 milliards de dirhams, notant que le volume des exportations du secteur à fin 2021 a atteint près de 22 milliards de dirhams, contre 16 milliards de dirhams au troisième trimestre de 2020, soit une hausse de 40%.

Ceci confirme la force de l’industrie automobile du Maroc et la capacité du Royaume à se revitaliser malgré la conjoncture économique mondiale, relève-t-elle.

Ces chiffres constituent des indicateurs forts de l’attractivité et de la flexibilité de la plateforme nationale du secteur automobile, qui, malgré la conjoncture mondiale difficile, a réussi à maintenir sa compétitivité et à préserver la confiance des acteurs mondiaux dans le secteur, et à récupérer rapidement sa dynamique avec la relance économique, estime Sky News Arabia.

Selon Yassin Ennsairi, membre du Forum des Chercheurs au Ministère de l’Économie et des Finances, poursuit la chaîne, cette évolution positive de l’industrie automobile est due au travail déployé par le Maroc pour créer toutes les conditions favorables à attirer les entreprises industrielles internationales, et ce en améliorant le climat des affaires et en offrant toutes les conditions requises au niveau des infrastructures de pointe et de la main-d’œuvre.

La chaîne a également cité le chercheur en économie et commerce international à l’Université Hassan I de Settat, Mustafa Khayati, qui explique que « le secteur automobile a fait du Maroc un exportateur distingué et que les exportations marocaines de voitures ont dépassé celles de phosphate, et la plupart des autres secteurs », ajoutant que ceci met en évidence la valeur ajoutée de ce secteur stratégique, le plus important dans le cadre des métiers du secteur international.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here