Pourquoi appelle-t-on une voiture berline une berline ?

OTO News (voiture berline) –  Pourquoi désigne-t-on une voiture tricorps à quatre portes sous le nom de berline ? Le terme préexistait à l’invention de l’automobile.

Oui, le terme berline vient de Berlin, actuelle capitale de l’Allemagne. Pour mieux comprendre, il faut remonter au milieu du XVIIe siècle. Un certain Philippe de La Chièze était alors l’architecte du Grand Electeur Frédéric-Guillaume de Brandebourg. Pour son souverain, il conçut un nouveau type de carrosse tiré par deux chevaux : les essieux avant et arrière étaient reliés par deux pièces de bois – dits brancards – placés sur les côtés du véhicule. Jusqu’ici, une seule poutre reliait les deux axes de roues.

Bénéfice : une plus grande stabilité sur les chemins cahoteux, où les carrosses risquaient de basculer en cas de casse d’une roue. Satisfait de l’invention, le Grand Electeur Frédéric-Guillaume offrit un exemplaire couvert de feuilles d’or au roi de France Louis XIV lors d’une visite officielle à Versailles. Le duc de Brandebourg gouvernant Berlin, la cour désigna le véhicule comme une « berline ».

Au siècle suivant, l’arrivée de la suspension en acier n’imposa plus l’usage des brancards. Le terme berline désigna alors un véhicule hippomobile confortable où les passagers prenaient place sur deux bancs placés face à face. L’arrivée de l’automobile transforma l’usage : la berline devint une voiture tricorps dotée de deux rangées de sièges et d’un toit en « dur ».

Et la Sedan américaine ?

Les Américains utilisent pour leur part le terme sedan pour désigner ces véhicules. Ici, il n’y a aucun clin d’oeil à la ville de Sedan (Ardennes). Le terme désignait au XVIIe siècle une chaise à porteur. L’origine en est plus probablement le mot italien sedere (s’asseoir). C’est Studebaker – ancien fabricant de chariots passé à l’automobile – qui a importé cette désignation pour le véhicule à moteur au début du XXe siècle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here