BYD lance une nouvelle génération d’hybride rechargeable avec une autonomie incroyable

0
11

OTO-News (BYD) – Créateur de l’hybride rechargeable, BYD entend conserver son avantage face à ses rivaux. La cinquième génération de son système Dual Motor améliore son efficacité dans le but de proposer une autonomie jamais vue aux clients.

Comme annoncé en mars dernier, BYD a levé le voile sur la cinquième génération de ses motorisations DM. Deux lettres qui signifient Dual Motor et qui sont apparues en 2008 sur la berline BYD F3, premier modèle hybride rechargeable produit en série dans le monde. Et si BYD a fait le choix de cesser la vente de modèles thermiques, il n’est pas encore un spécialiste de l’électrique, puisque les hybrides rechargeables et prolongateurs d’autonomie représentent près de 50 % de ses ventes.

La quatrième génération visait à faire du moteur électrique l’unité principale d’entraînement, afin de procurer une sensation de conduite plus proche d’un électrique. Le principe n’est pas remis en cause. Ainsi, le moteur thermique 1.5 ne développe que 74 kW / 126 Nm, tandis que le moteur électrique affiche 120 kW / 210 Nm ou 160 kW / 260 Nm sur les modèles présentés. Deux batteries sont proposées : 11,1 ou 13,6 kWh, bien entendu au format Blade LFP cher à BYD. Notons aussi que pour la première fois, la batterie 12V du véhicule passe, elle aussi, en LFP. Pas de record d’autonomie en vue en mode électrique : 60 ou 90 km selon le protocole WLTC.

De Pékin à Guangzhou en une étape

Pas de changements fondamentaux sur l’architecture du système donc, mais une optimisation poussée afin de réduire la consommation. BYD revendique ainsi une efficience de 92 % pour la chaîne de traction électrique et une consommation de 10,7 kWh/100 km (en cycle CLTC certes). En mode hybride, le rendement du moteur thermique à fort taux de compression serait de 46,06 % et la consommation totale de 2,9 l/100 km, en cycle NEDC. En comparaison, la Destroyer 05 qui utilise la quatrième génération annonce respectivement 11,4 kWh/100 km et 4,6 l/100 km.

Des valeurs qui permettent à BYD d’annoncer une autonomie de 2100 km… De quoi rallier Pékin à Guangzhou, ou vu d’Europe Brest à Naples, en une seule étape sans faire le plein…

Autre amélioration apportée, la charge passe de 3,3 à 6,6 kW en courant alternatif. La puissance n’est pas communiquée en courant continu, mais il faut 21 minutes pour passer de 30 à 80 %.

L’hybride rechargeable moins cher que l’essence

Deux nouveaux modèles embarquent d’ores et déjà cette nouvelle génération : les berlines Qin L et Seal 06. Plus ou moins la même voiture, mais diffusées dans des réseaux séparés pour les familles “Dynasty” et “Ocean”. Des modèles abordables, puisque la gamme des deux modèles débute à seulement 99 800 RMB (12 700 euros) et jusqu’à 139 800 RMB (17 800 €). La cible est clairement la Volkswagen Sagitar, meilleure vente actuelle du segment, vendue au même prix… voire un peu plus cher et uniquement en essence.